L'Histoire du premier simple appareil

l'histoire du premier simple appareil "Une"

Tout comme nos amis américains de chez Gustin, on a décidé de lancer notre marque en se concentrant d’abord sur la fabrication d’un vêtement emblématique. Restait à savoir lequel...

L’idée d’un vêtement intemporel nous paraissait intéressante : une pièce simple, élégante, de qualité, qui pourrait servir dans plein d’occasions et qu’on pourrait garder longtemps… en deux mots, le “Simple Appareil”. 


Pour être sûrs de choisir le bon vêtement, on a d’abord voulu lister toutes les pièces qui sont considérées comme des basiques de la garde-robe en France. Le problème c’est que, sur ce sujet précis, il y a eu débat : est-ce que le trench est un intemporel pour vous ? Quid du perfecto ou de la marinière ? Bref, on était pas forcément d’accord sur tout !

l'histoire du premier simple appareil 1
l'histoire du premier simple appareil 2
l'histoire du premier simple appareil 3

Suite logique : on a dû raccourcir notre liste, en ne gardant que les basiques IN-DIS-CU-TABLES ! Parmi eux, on retrouve bien sûr le jean et le t-shirt… Mais la pièce la plus élégante sur laquelle l’ensemble des spécialistes s’accordent, et nous aussi... eh bien, c’est la veste !

Il faut avouer que c’est un vêtement qui peut transformer n’importe quel combo t-shirt+jean en tenue classe. Quand on porte une veste on se sent tout de suite chic, c’est magique.

l'histoire du premier simple appareil 3
l'histoire du premier simple appareil 4

C’était donc décidé, la veste serait notre première alliée !
Ou notre premier cauchemar … parce que si elle rend une tenue élégante, tout en simplicité, elle est loin d’être simple à fabriquer !

=> La suite dans “L’histoire du mouton qui portait un manteau”
<= Vous avez râté le début du projet ? C'est ici : "L'histoire du pull troué"

L'histoire du système gustinovien

Au début, il y avait un concept…

On est tombés sur un site américain, qui, bizarrement, porte un nom très franchouillard : Gustin.
Cette usine implantée à San Francisco, spécialisée dans le façonnage de jeans de qualité, a trouvé une super idée pour réduire ses coûts de fabrication et donc réduire le prix final pour le consommateur.

Avant, ils fonctionnaient de manière classique : d’abord acheter et stocker des grosses quantités de matériel (tissu, mercerie), puis produire en masse, et en continu, pour alimenter les boutiques. Mais, comme pratiquement toutes les marques qui suivent ce système, ils se retrouvaient en fin de saison avec un gros stock de jeans invendus sur les bras. Tout ce gâchis coûte très cher en réacheminement et en stockage, et se revend difficilement. C’est notamment pour compenser ce genre de coûts que beaucoup de marques se prennent une marge qui va du confortable à l'extravagant.

La bonne idée de Gustin, ça a été d’inverser le mécanisme : ils proposent aujourd’hui des petites séries de jeans (50 à 100 pièces) en pré-commande sur internet pendant une période limitée. Si le quota de pré-commandes nécessaires est atteint avant la fin de la période, alors l’usine lance la production. Mais si, à la fin de la période, le produit n’a pas rencontré assez de succès, alors il ne sera tout simplement pas fabriqué, et ceux qui l’avaient quand même pré-commandé seront remboursés.

L'histoire du système gustinovien 1

Résultats :
- l’usine n’achète que les quantités de tissus nécessaires à la production des produits pré-commandés, donc ne fait pas de stock inutile,
- elle ne produit que les tailles demandées par les clients, donc ne créé pas de surplus potentiellement invendable,
- elle peut anticiper le travail de ses ouvriers
… et au lieu de vendre ses jeans plus de 200 $, elle peut désormais les proposer à 70 $ sans rogner sur la qualité. Not bad, donc. Surtout quand on sait que leur système a eu tellement de succès qu’ils ont pu élargir leur production, et fabriquent maintenant des chemises, des manteaux et des sacs, en plus des jeans.

L'histoire du système gustinovien 2

Bon, c’est vrai que le client doit attendre sa livraison un peu plus longtemps parce que son vêtement n’est fabriqué qu’une fois que le quota de pré-commandes est atteint… Mais ça vaut le coup, puisqu’à la fin il bénéficie d’un rapport qualité/prix plutôt avantageux. En bref, c’est une vraie alternative à la Fast Fashion, et ça, ça nous a beaucoup plu !

Ca nous a tellement plu qu’on a décidé de monter tout notre projet autour de ce système gagnant-gagnant. Et c’est à ce moment là que le boulot a vraiment démarré... 

=> Suite “L’Histoire du premier simple appareil”
<= Précédent "L'Histoire du pull troué"

Mon Look 100% Made In France

C'est parti pour la deuxième tenue entièrement fabriquée en France. Une tenue adéquate pour un mois de janvier "froid mais pas trop".

Pour le constituer, j'ai tout simplement utilisé notre sélection de marques fabriquant en France. N'hésitez pas à aller y faire un tour !

Si vous avez des marques fabriquant leurs produits en France, vous pouvez aussi nous contacter afin que nous les rajoutions à notre sélection.

look janvier 100% mif

Etant en période de soldes, le prix total soldé du look est de : 1001.98€ (c'est précis !)